La SCPI fiscale : quels avantages ?

Si investir dans l’immobilier a toujours été et reste encore aujourd’hui une valeur sûre, les investisseurs craignent de plus en plus d’être confrontés à la gestion quotidienne de biens lorsque ceux-ci sont acquis à titre individuel.

Pourquoi investir en SCPI ?

Non seulement tous les risquent sont concentrés sur le ou les immeubles personnels, mais la gestion locative et fiscale est une corvée et nécessite des connaissances transversales et dans le domaine du bâtiment avec sa kyrielle de normes qui évoluent sans cesse et dans le domaine de la fiscalité qui peut à elle seule remettre en cause un rendement difficilement obtenu. Lorsqu’on confie ses fonds à une SCPI on n’a aucune action directe sur le terrain, on bénéficie de la force de frappe de la SCPI qui est à même de négocier au plus juste avec tous les intervenants, de la mutualisation des risques sur les nombreux immeubles gérés et de l’expertise de spécialistes capables d’analyser finement les marchés pour dénicher les opportunités intéressantes. Un des aspects importants auquel on ne pense pas forcément au départ est l’adéquation du placement avec son profil particulier d’investisseur qui peut également être déterminant dans la réussite du placement. Les experts en gestion patrimoniale œuvrant dans les SCPI sont des acteurs rompus à toutes les situations qui sont à disposition des investisseurs à tout moment pour les guider vers les choix les plus adaptés à leur situation personnelle.

Défiscaliser ses revenus fonciers

En France, les revenus fonciers font l’objet d’une taxation relativement lourde s’ils ne sont pas compensés par des investissements défiscalisant. Plusieurs dispositifs existent destinés notamment à la location d’habitation à des particuliers. Il faut savoir qu’investir en SCPI c’est se rendre acquéreur de parts d’immeubles et non de parts financières d’une société. À ce titre, les revenus générés par la SCPI sont soumis à toutes les règles ordinaires des revenus fonciers et les travaux de rénovation comme les intérêts des emprunts sont déductibles fiscalement à 100 %. Ainsi la SCPI fiscale ne recherche pas un rendement élevé, mais s’attache à investir dans des biens pouvant procurer des réductions d’impôts et bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. Les investissements Malraux ou Pinel sont des exemples de dispositifs fiscaux mis en place par l’Etat respectivement pour favoriser l’investissement dans des biens classés anciens et pour les constructions neuves dans des secteurs particuliers sous tension locative. En dehors de ces dispositions particulières, on peut également envisager de placer ses fonds dans une SCPI de déficit foncier qui dans un premier temps permet de procéder à d’importantes défiscalisations par la déduction de travaux de rénovation pour dans un second temps bénéficier à long terme de la constitution d’un patrimoine.