Comment et quand faire l’élagage des arbres : ce qu’il faut savoir ?

elagage-arbre

La taille consiste, essentiellement, à enlever une partie d’un arbre ou d’un arbuste. Précisément, elle se compose de l’ensemble des opérations qui sont effectuées directement sur le tronc ou sur la couronne des plantes afin de :

    • Modifier et/ou contrôler la taille, limiter la croissance des plantes
    • Réguler la quantité de fleurs et de fruits
    • Améliorer la qualité des fruits
    • Avoir une fructification régulière chaque année

L’article suivant tentera de vous fournir une série de concepts de base concernant l’élagage des arbres.

Quels outils sont nécessaires pour tailler ?

Dans tous les cas, les outils doivent permettre une coupe nette, sans déchirer la branche. Ainsi, ils doivent être bien affûtés. Après utilisation, ils doivent être nettoyés, désinfectés et lubrifiés pour une meilleure durabilité.

La désinfection des outils une fois que vous les avez utilisés est importante pour éviter la transmission de maladies d’une plante à une autre. Vous pouvez garder vos outils propres en les nettoyant simplement avec de l’alcool éthylique ou de l’eau de javel à 50 %.

Les surfaces de coupe de plus de 5 cm de diamètre doivent être scellées avec une peinture à base d’eau avec des fongicides ou un produit cicatrisant. Certains mélanges qui peuvent être utilisés sont :

    • De l’oxychlorure de cuivre (pâte à base d’oxychlorure de cuivre et d’un peu d’eau)
    • De la peinture au latex

Bon à savoir : Des outils adéquats pour la taille des arbres (sécateur, coupe-branches, scie à élaguer, cisaille…) sont souvent chers. À la place, il est plus pratique, économique de faire appel à un élagueur expérimenté pour résoudre les soucis touchant vos arbres.

Quand élaguer vos plantes ?

Deux types de taille peuvent être distingués en fonction de leur temps de réalisation :

    1. La taille hivernale. Elle peut se faire à la chute des dernières feuilles, jusqu’à la fin de l’hiver lorsque les bourgeons sont encore au repos.
    2. La taille dite “verte”. En fonction de l’objectif poursuivi, il y a deux moments différents pour sa réalisation :
    • La taille tardive du printemps : elle est effectuée uniquement pour éliminer les excroissances indésirables (drageons) qui entrent en concurrence avec le développement normal du fruit.
    • La taille d’automne : elle est effectuée après la récolte pour augmenter l’entrée et la distribution de la lumière dans l’arbre, et ainsi obtenir une meilleure qualité de bourgeons fructueux pour la saison suivante. Elle est également utilisée pour conserver la croissance de la cime, une fois que l’arbre a atteint la hauteur désirée et l’espace correspondant.

Les différents types de taille

Élaguer ses arbres peut se faire de trois manières différentes en fonction de la finalité souhaitée :

La taille de formation

C’est celle qui est effectuée sur la jeune plante pour guider son développement. Elle est réalisée pendant les quatre premières années après la plantation. Au cours de cette étape, la formation de la structure végétale est priorisée, en sélectionnant les branches principales qui formeront la structure finale.

La taille de fructification

Son objectif est d’améliorer le développement des boutons floraux, en préservant un équilibre entre la production de fruits et de feuilles. Il a des caractéristiques différentes pour les fruits à pépins et pour les fruits à noyau. Cette taille est effectuée dès l’entrée en production de la plante.

La taille de rajeunissement

Elle se fait avec l’arbre déjà formé, en éliminant les drageons, les branches cassées, anciennes ou malades. Cela peut être fait à la fin de la récolte. Vous pouvez en profiter pour éliminer les vieilles branches fructifères et donner la possibilité à de nouvelles branches d’apparaître. Ici aussi, les branches peuvent être taillées pour limiter la hauteur de la couronne et guider l’extension des branches.